Qui suis-je ?

En bref, je suis une photographe autodidacte

En septembre 2017 j'ai fêté mes 50 ans.
J'ai eu mon premier appareil photo en main en 2011, je l'ai acheté sur un coup de tête.J'ai appris, évolué en me trompant beaucoup et en recommencant surtout.

A mon âge on n'est plus dans l'idée de se comparer physiquement aux autres femmes, il y a une grande bienveillance qui a pris le dessus, mais surtout un réel besoin d'être dans le vrai. Mon âge, c'est un avantage.

Je trouve toujours quelque chose de magnifique ou de merveilleux chez les personnes que je photographie, et je sais que les femmes avec qui je travaille apprécient énormément cela, y compris les modèles qui ont l'habitude de poser.
Il y a la dou­ceur que j’essaie de mêler à la sen­sua­lité de mes modèles, car je ne sais pas faire autre­ment que d’avoir ce miel dans le regard.

 

Je suis une photographe instinctive

Instinctive de nature, je suis rarement à la lettre la trame que j'ai en tête au départ. En fonction du modèle, de ce que je la sens capable de donner, les choses vont évoluer. J'aime explorer leurs possibles et les miens aussi. Se surprendre mutuellement quant au résultat est vraiment très exaltant !
Je suis une photographe qui souffre de temps à autre de page blanche. Cela fait parti de moi. Cela me permet de faire le tri dans mes projets et d'en mettre d'autres en place. Ces phases déli­cates m’apportent incontestablement un mieux dans mon tra­vail.
Je ne suis défi­ni­ti­ve­ment pas une machine à créer, je marche à l’instinct, je le laisse faire.

 

Pourquoi le nu artistique ?

Nous avons toutes un capi­tal éro­tique, sen­suel en nous. Par­fois oublié, négligé, mal mené ou tota­le­ment inté­rio­risé.

J’aime en être la révé­la­trice.

J'ai choisi de faire du nu artistique parce que je suis une femme et je me sens plus à même de les comprendre, mon approche est bienveillante.

Confi­dence pour confi­dence, au tout début je ne m’intéressais qu’aux por­traits, et aux por­traits volés de pré­fé­rence.
Si dans l’art en géné­ral le nu m’a tou­jours séduite, il me parais­sait comme réservé aux grands. Je n’osais pas tou­cher à ce domaine si sen­sible, si impu­dique, si déli­cat.
Pour moi, le nu et l’érotisme sont du luxe. Ils se doivent d’être élé­gants pour exis­ter vrai­ment.

Les femmes apprécient le résutat de leur séance photo car elles ont une meilleure image d'elles, c'est un peu le principe même de ce qu'on appelle la photo-thérapie. C'est très efficace !

J'en ai donc fait une spécialité qui s'adresse à toutes les femmes.

 

Quelques expositions à mon actif :

Saint Jeannet (06)

Carros (06)

Sanary sur Mer (83)

Paris (75)
Arles (13) à l'occasion des Rencontres d'Arles

 

....et d'autres en désir et devenir....

 

Quelle est la première image qui m'a inspirée ?

Une photo de ma grand-mère faite dans les stu­dios Har­court à Paris.
Cette lumière si par­ti­cu­lière me fai­sait décou­vrir une femme tel­le­ment douce, fémi­nine, apai­sée…. Je n’avais jamais « res­piré » ma grand-mère ainsi, elle avait vécu des choses si dures…

 

Salomé Caillet; photographe autodidacte spécialisée en nu artistique dans l'Oise, je réalise également des portraits, des photos de lingerie et mode.
Vous pouvez me contacter en m'écrivant en vous rendant sur la page contact ou bien au 0688449713


Commentaires

Florence
12/11/17

France
Clermont ferrand

bonsoir
tres beau travail et modeles

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication. Nofollow est ajouté sur les liens.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

IP

Message